lesbiennes francophones du maghreb et d'ailleurs... Index du Forum
 
 
 
lesbiennes francophones du maghreb et d'ailleurs... Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

FESTIVAL PORNO

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    lesbiennes francophones du maghreb et d'ailleurs... Index du Forum -> ACTUALITES -> France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FAT


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 40
Localisation: ...MARSEILLE

MessagePosté le: Mer 2 Juin - 23:07 (2010)    Sujet du message: FESTIVAL PORNO Répondre en citant

Paris Porn Film Festival 2010 : "Un autre porno est possible"
Introduction
Du 17 au 20 juin, acteurs et réalisateurs du monde entier se donnent rendez-vous au cinéma Le Brady pour la deuxième édition du Paris Porn Film Festival (PPFF). Et force est de constater que ce sont les lesbiennes, les queer et les trans qui font avancer le porno.


Paris Porn Film Festival 2010 :
Après "Back To Porn", thème de la première édition du PPFF, voici venu le nouveau leitmotiv du festival international de films pornos alternatifs: "Un autre porno est possible".

"Les femmes en général, et a fortiori les gouines, ne se reconnaissent pas dans le porno traditionnel. C'est important qu'elles ne soient pas exclues", nous dit Marie-Hélène Bourcier, programmatrice du festival contactée par TÊTUE. "Or, des tas de pornographies différentes et émergentes existent."

Et le PPFF les saluera comme il se doit, notamment à travers un hommage à deux personnalités incontournables du porno queer et lesbien: les Américaines Madison Young et Courtney Trouble. Cette dernière bouscule d'ailleurs toutes les étiquettes: "La pornographie queer reprend toute l'énergie lesbienne, SM, pro-sexe. Les films de Courtney Trouble sont tellement queer et elle brasse tellement les codes qu'il n'y a pas que des lesbiennes dans ses films, il y a par exemple aussi des transmen. Et ça, c'est totalement nouveau."





"Je suis féministe, je fais du porno, pourquoi pas vous?"
Marie-Hélène Bourcier tient tout de même à rassurer les lectrices de TÊTUE: "Il y aura du L porn" au PPFF: Dirty Diaries A lire
Les Dirty Diaries sera projeté en ouverture et en exclusivité française, en présence de Mia Engberg, initiatrice du projet. A voir également, le court-métrage de l'Espagnole Lola Clavo, Switch , ou encore le Madison's solo sextape , de Madison Young. Todd Verow, réalisateur gay new-yorkais, viendra en outre présenter The Final Girl , dans lequel figurent Wendy Delorme et Judy Minx.

Le 14 juin, la journée d'études sur les cultures pornographiques, à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, fait partie intégrante du festival. Au programme notamment, la conférence "Je suis féministe, je fais du porno, pourquoi pas vous?". Seront présentes pour débattre avec le public: Sophie Bramly, du site SecondSexe.com, les réalisatrices Caroline Loeb, Mia Engberg et Maria Llopis, ainsi que l'actrice et performeuse Judy Minx. Et pourquoi pas vous?

Pour plus d'informations, consultez le site du Paris Porn Film Festival.

Les Dirty Diaries: du porno qui célébre la sexualité des femmes

Un collectif suédois d'artistes féministes et engagés vient de sortir un dvd de douze courts-métrages pornos réalisés à l'aide de la caméra d'un téléphone portable. Jugé trop lesbien en Suède, le dvd devrait être distribué en France. On l'attend avec impatience!
Les féministes se seraient-elles réconciliées avec l'industrie du porno? En Suède, un collectif de douze femmes, réalisatrices, artistes et féministes engagées, vient de sortir un DVD qui fait beaucoup de bruit. Dirty Diaries est une collection de douze courts métrages. Douze films érotiques, tournés avec la caméra d'un téléphone portable, pour «libérer la sexualité de la femme», résume Åsa Sandzén.

Elle est la réalisatrice de Dildoman (voir visuel): un film d'animation, qui met en scène deux femmes géantes dans un strip club, s'amusant avec un petit homme, transformé en sextoy, qu'elles finissent pas casser. Tous les films sont loin d'être aussi politiques. Certains sont très conceptuels. D'autres utilisent les ficelles traditionnelles de l'industrie du X. Mais dans chacun, les actrices semblent apprécier ce qu'elles font.
Du porno pour rendre les femmes plus fortes
Pour Mia Engberg, initiatrice du projet, l'objectif est de faire du porno pour les femmes. «Si elles peuvent en consommer librement, sans culpabilité, elles seront plus fortes. Elles pourront dire non à ce qu'elles ne veulent pas. Or dans les relations sexuelles, beaucoup consiste à satisfaire le désir de l'homme.»

En Suède, le DVD est loin de faire l'unanimité. On lui reproche une orientation «trop lesbiennes» (5 films sur 12). Mais la principale critique vise l'Institut du film suédois, qui a accordé au projet une subvention de 350 000 couronnes, soit 35 000 euros. Selon Mia Engberg, cependant, une maison de production française aurait déjà proposé de racheter les droits du DVD pour la France.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Juin - 23:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    lesbiennes francophones du maghreb et d'ailleurs... Index du Forum -> ACTUALITES -> France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com